samedi 4 janvier 2014

Souvenir de grève étudiante

Celle-ci est complètement en dehors de ma zone de confort, tant par le style que par les couleurs.

Petite histoire

Depuis quelques années, ma tante me demande à ma sœur et à moi de faire une courtepointe pour son fils, à titre de "souvenir familial".  Mon cousin a entre 20 et 25 ans.  Je ne peux pas lui faire un modèle traditionnel, ça n'ira vraiment pas.  J'ai jonglé un moment avec un modèle en "paper piecing" d'étoile complexe, mais ça n'allait pas.  Et ça serait trop long.

Mon cousin a été impliqué dans la grève étudiante de 2012 à titre de président d'un Cégep de la région de Montréal.  Nous sommes à l'automne 2013.  J'ai peur que le temps ait effacé la portée des évènements.  Mais il parle de temps en temps sur Facebook de discussions ou d'altercations en rencontrant des personnes à ce sujet.  Donc j'ai encore un peu de temps.



Modèle

Je choisis donc un look "modern quilting", dans les teintes de gris (cousin avec un look gothique), avec un touche de rouge et de vert pour représenter les camps adverses.

J'utilise la technique de l'appliqué à la machine, pour aller vite, et pour que ça soit résistant laveuse/sécheuse.  Et du pièçage traditionnel pour certaines autres parties.

Taille: environ 60" x 72".



Matériaux

L'utilisation de formes larges et peu précises permet d'aller assez rapidement.

Tissus (tous commandés en ligne à l'aveugle)

Fond noir, 60" de large (pour éviter une couture au milieu trop visible)
7 ou 8 FQ gris variés, certains ont été écartés
1 FQ rouge
1 FQ vert
Verso à motif gris et noir, 108"
Biais noir
Fils de polyester Isacord gris pâle, gris moyen, gris foncé et noir

Assemblage

Tous les personnages et la pancarte sont en appliqué, avec du "freezer paper" pour faire le modèle.

La route et le building sont en Assemblage régulier.

Piquage

Ce look simple permet de faire beaucoup de piquage libre, en délimitant chacun des espace.  Les têtes rondes sont piquées de façon à faire une ébauche de personnage.  Le corps est travaillé en section pour faire l'illusion d'un motif de vêtement.





Le fond noir est piqué librement, au hasard, en alternant des ensembles de motifs: des spirales, des bulles, des plumes…



Le bâtiment n'est pas très bien réussi, je ne savais pas trop quoi faire avec.  Mais il fallait bien remplir les fenêtres avec quelque chose.  J'y ai fait des personnes (sur la photo, on voit encore les traces de craies pour avoir des lignes avec un angle approximatif).



À retenir: Piquer du tissu noir avec du fil noir n'est pas évident, mais cache vraiment bien les erreurs pouvant survenir.




4 commentaires:

J'adore lire les commentaires, tant les félicitations que les critiques constructives. Je réponds toujours par courriel, avec une copie de la réponse ici. / I love to read your comment, congrats as well as constructive criticism. I always reply by email, with a copy of the response here.